Criar um Site Grtis Fantstico
Ce Sentiment De L'Été voir ce complet film 1280

Ce sentiment de l'été

Critiques. avis d'internautes (35)

Ce sentiment de l'été

Sur ce thème lourd et désolé qu’est celui du deuil, le (quasi) inconnu Mikhaël Hers compose une œuvre douce et délicate, ciselée d’une grande pudeur un peu précieuse – que d’aucun qualifieront de maniérisme effectif (affectif), mais après, chacun voit midi à sa porte comme on dit. Et à la mienne il y a qu'ici, l'idée, c’est. Un film sur la vie parce que la mort. Lire l'avis à propos de Ce sentiment de l'été

Oswald W. · 3 mars 2016

Découverte A home in another heart

L’été, c’est bien. Il fait chaud et le soir, quand il fait toujours chaud aussi, on traîne davantage dans les rues et sur les terrasses, on reste dehors plus longtemps, on flâne, on rit plus fort, et l’air est différent, on le sent, plein de promesses, de promenades, de rencontres et de fêtes. Et puis l’après-midi parfois, on fait l’amour. Parfois aussi, il y a des gens qui meurent, il y a. Lire la critique de Ce sentiment de l'été

mymp · 5 février 2016

La mélancolie du temps qui passe

Ce sentiment de l'été c'est le ciel bleu et l'herbe verte, c'est les enfants qui jouent dans les fontaines et les adultes qui paressent le long des trottoirs, c'est la douce musique des pneus de vélo sur le goudron brûlant et des ballons qui rebondissent au milieu des semelles qui crissent, c'est les journées qui s'écoulent doucement au bord de l'eau et les glaces qui vous fondent sur les. Lire la critique de Ce sentiment de l'été

Clode · 20 février 2016

De la difficulté de surmonter le deuil (encore)

Après Memory Lane, un premier long métrage passé relativement inaperçu, pour lequel le producteur Luc Moulet avait dit du réalisateur qu’il s’agissait du «plus grand cinéaste français de demain», Mikhaël Hers revient aux affaires avec Ce sentiment de l’été. Ce dernier partage la même volonté d’illustrer une chronique de la vie quotidienne en plein été, à ceci près. Lire la critique de Ce sentiment de l'été

Softon · 3 février 2016

La justesse d'un seul homme

Parfois le cinéma est un miroir. Une projection de l'être humain sur la pellicule colorée d'une image. L'assemblage de petits riens qui font de l'individu ce qu'il est. une nature exacerbée, constituée de failles, de sourires, d'imperceptibles fragments de vie. C'est une projection de l'individu face à lui-même. L'être humain dans ce qu'il a de plus simple, de plus spontané, et parfois aussi. Lire l'avis à propos de Ce sentiment de l'été

Lunette · 14 mars 2016

Voila, c'est l'été, cette magnifique période ou tu vois tous les étudiants de ton fil d'actu SC regarder des films toute la journée pendant que tu es au boulot.

3 juillet 2017 Embrouille

J'aime bien quand SC te propose des gagner des places avant le 14 février à minuit, et que trois heures après l'annonce, en fait, les places ont déjà été gagnées. Y'a encore un truc qui marche ici.

5 février 2016 djaevel

Un très beau film, véritable hymne à l'amour de la ville sous le soleil estival, de sa multitude complexe et de son immense intimité. Le film pêche par son aspect très Bo-Bo, mais parvient à émouvoir.

19 février 2016 Cinemago